ACTUALITÉS


Quand Investir Responsable rime avec Investir Rentable !

 AdobeStock 189175814

A travers votre assurance vie ou directement via votre compte titre/PEA, en dédiant toute ou partie de votre allocation d’actif sur des fonds dit « ISR » pour Investissement Socialement Responsable, mais aussi en investissant dans des actifs tangibles comme l’immobilier, vous pouvez avoir une action aussi bénéfique pour la société, la planète et votre portefeuille.

 

Mais avant de vous parler de toutes les opportunités du marché qui s’offrent à vous, un petit rappel s’impose : 

Qu’est-ce que l’Investissement Responsable ?

Tout d’abord, il n’existe pas encore de définition commune à l’ensemble des investisseurs, aussi voici notre définition de l’Investissement Responsable :

Si on considère la définition financière du terme Investissement, c’est la décision selon laquelle une personne (physique ou morale) affecte ses ressources propres ou des capitaux empruntés dans le but d’accroître son stock de biens productifs.

Le terme Responsable sera défini comme le fait de prendre en considération les conséquences de ses actes.

L’Investissement Responsable ou Investissement Socialement Responsable (ISR) désigne donc l’ensemble des pratiques d’investissement prenant en compte des critères extra-financiers, tels que les enjeux Environnementaux, Sociaux ou de Gouvernances (ESG).

A ce titre, l’Investissement Responsable est très vaste puisque la prise en compte d’un seul critère ESG suffit à qualifier un investissement de « responsable ».

Le marché (financier) de l’ISR représentait en France en 2015, 746 Milliards d’euros, avec une croissance de 29% par rapport à l’année précédente.

marché novethic

Source : Novethic

Ce marché est principalement porté par les institutionnels, qui détenaient 90 % des encours en 2015. Il commence cependant à s’ouvrir aux particuliers qui développent notamment de ce qu’on appellera l’ISR de conviction représentant 54 Milliards d’euros (23% de particuliers)

Quand on évoque le marché de l’ISR, on pense surtout aux placements financiers mais ce serait une erreur car le marché ISR se retrouve dans d’autres domaines de la gestion de patrimoine tel que :

  • les investissements immobiliers
  • nommerons les investissements « alternatifs »

Maintenant rentrons dans le détail de l’offre existante :

I - Placements financiers ISR

Comme indiqué plus avant, il n’y a aucune définition commune à l’ensemble des investisseurs de l’ISR, cependant plusieurs grandes tendances se dessinent dans la sélection des titres faite par les gérants d’OPCVMs :

- la sélection ESG (best in class, best in universe, best effort)

- les exclusions (normatives ou sectorielles)

- les approches thématiques

- l’engagement actionnarial (influencer la direction d’une entreprise : droit de vote, dialogue…)

- l’impact investing (générer un impact mesurable en même temps qu’une performance financière)

 label

En France, les deux principaux labels financiers sont le label ISR et le label TEEC (Transition Energétique et Ecologique pour le Climat).

Ces labels, originellement créés par Novethic, furent repris par le Gouvernement depuis 2016 pour flécher auprès des investisseurs, les produits financiers dont les qualités ISR ont été vérifiées mais aussi promouvoir la transparence en exigeant une information exhaustive sur les caractéristiques extra-financières des fonds ISR et la publication de la composition intégrale des portefeuilles.

Le label TEEC, plus exigeant que le label ISR, garanti aux investisseurs des placements qui contribuent au financement de la transition écologique et énergétique.

Parlons un peu de performances.

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’investissement responsable ne se fait pas au détriment de la performance.

Ceci dit, les fonds ISR sont très différents les uns des autres, notamment en raison de l’approche retenue par le gérant (sélections ESG, exclusions, fonds thématique,…).

Certains fonds affichent par exemple depuis 5 ans une performance supérieure ou égale à celle de leur indice de référence et parfois de beaucoup, et d’autres fonds en revanche, sous-performent leur catégorie et parfois de beaucoup…

C’est pourquoi, après une analyse extra-financière des fonds, il conviendra de procéder à une analyse financière.

Et c’est là que l’accompagnement d’un professionnel comme le cabinet « VIA la plateforme patrimoniale » est capital pour définir ou arbitrer votre allocation d’actif.

Les fonds ISR ne sont pas plus risqués que les fonds de même catégorie.

Dans la construction d’une allocation d’actif ISR, il faudra tout de même faire attention au risque de chaque support : celui-ci dépendant notamment de la classe d’actifs choisie (actions, obligations,…)

Exemple : Les « fonds verts » sont des fonds thématiques environnementaux investis dans les entreprises dont l’activité (gestion des déchets, de l’eau, de l’énergie,…) offre un bénéfice environnemental.

Ils affichent en 2017 une performance moyenne à 10,6 % et une croissance de leurs encours de 46%.

perf fonds isr

 

II – L’ISR Immobilier

Ici il est important d’opérer une distinction basée sur un critère de bilan-carbone qui scinde l’immobilier en deux catégories :

  • l’immobilier « vert » par essence (A), à savoir le foncier non bâti,
  • des constructions immobilières « vertes » (B).

A/ L’immobilier « vert » par essence

L’investissement immobilier dans le foncier non bâti n’est pas le plus répandu. Il est classé comme vert par essence puisqu’aucune construction n’a lieu sur le site, l’impact carbone est donc minime, quoique…

vigne

Les vignes

Il s’agit d’acheter des parcelles de vignobles (plus ou moins réputés) et de les donner en location à l’exploitant, moyennant une rémunération en numéraire ou en nature (bouteilles). L’investissement se fait principalement en parts de Groupement Foncier Viticole (GFV) mais peut se faire en direct.

 

foretsLes bois et forêts

Comme pour les vignes, il s’agit ici d’acquérir des parcelles de bois et forêt, qui seront exploitées pour la coupe de bois de manière durable. L’investissement se fait principalement en parts de Groupement Foncier Forestiers (GFF) mais peut également se faire en direct.

 

Les parcelles de terres non constructibles

Ces investissements peuvent revêtir plusieurs formes :

- d’autres pourront être des terres agricoles données à bail à un exploitant (notez que, comme pour les parcelles de vigne, la façon dont sera exploitée la parcelle pourrait la faire sortir de la catégorie des investissements responsables)

- mais aussi en investissant dans la dépollution d’un site industriel appartenant à la sphère publique ou privée en vue de construire de nouveaux logements ou parc tertiaire.

B - Les constructions immobilières « vertes »

L’immobilier neuf

Les investissements réalisés en Vente en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA) ou les acquisitions d’immeubles neufs répondent déjà aux dernières normes énergétiques.

Certains constructeurs dotés de convictions vont cependant plus loin que les normes imposées et ont développé des labels pour se distinguer de leurs concurrents.

Quelques labels présents en immobilier :

label 2 

 

L’immobilier ancien rénové

Pour les opérations de rénovation immobilières (Malraux, Déficit Foncier, Monument historique…) on pourra s’attacher aux actions des entreprises de constructions/reconstructions (chantiers verts par exemple).

A l’heure actuelle il n’est pas encore aisé d’obtenir toutes ces informations en immobilier. Mais l’investissement responsable en est a ses débuts et on pourrait imaginer que la transparence et la sélection des entreprises telle qu’elle se met en place au niveau financier, puissent dans quelques temps être transposées à l’immobilier.

III – Les investissements alternatifs

Bien d’autres types d’investissements considérés comme « responsables », existent sur le marché, comme le viager solidaire, le financement participatif incluant le crowdfunding (don avec ou sans contrepartie), le crowdlending (prêt rémunéré), le crowdfunding equity (investissement au capital de PME), … en bref tout ce qui est lié à l’économie circulaire, sociale et solidaire.

 

En conclusion, l’Investissement Responsable s’applique à des domaines très larges et peut se retrouver (de manière volontaire ou non) dans votre patrimoine.

Alors que ce soit par convictions ou par des motivations financières, les ISR sont une classe d’actif qui monte et qui mérite votre attention.

 

N’hésitez donc pas à nous contacter ici ---> https://www.via-ap.com/nous-contacter.html

Ou réalisez une première photographie de votre patrimoine en toute autonomie ici --> https://bit.ly/2CVIjOR


Contactez-nous et rencontrons-nous partout en France.

Contactez-nous

Nous mettons à votre disposition une gamme complète de simulateurs

Nos simulateurs